Si les sorcières existent vous les trouverez entre Sare, Zugarramurdi et sa grotte assurément!


Quand on prend le temps de s’aventurer du coté de Sare vers ses grottes ou dans sa foret, c’est toute une histoire qui nous accompagne sur le chemin. Emprunte de mythes, légendes, histoires vraies et traditions, on se fraye un passage parmi l’Histoire de cette terre. En dehors de la marche des sorcières, que je vais vous raconter un petit peu plus bas les visites sont nombreuses dans ce coin ci. De nombreuses cueilleuses et herboristes connaissent bien cette foret et les environs pour y trouver tout ce dont elles ont besoin afin de créer leurs mélanges de plantes et herbes médicinales. L’atmosphère y est chargée en énergie à n’en pas douter. Mais n’oublions pas que toutes les forets ont ce pouvoir ressourçant.

Lire la suite de « Si les sorcières existent vous les trouverez entre Sare, Zugarramurdi et sa grotte assurément! »

La Rhune, Montagne mythique du Pays Basque à découvrir à pied (4 itinéraires) ou par le train à crémaillère.

La Rhune, est la montagne mythique du Pays Basque,  on la contemple depuis l’océan, et on y grimpe à pied ou en petit train pour y admirer l’océan! Partons à la découverte de cet incontournable !!

La Rhune ou Larrun, en Basque est une montagne des Pyrénées située à la frontière entre la France et l’Espagne. Ce massif de « Larrun » a donné son nom au sommet qui culmine à 905 mètres d’altitude. Étymologiquement parlant le nom Larrun s’est transformé par La Rhune à cause d’une Francisation de son appellation, Larr désignant localement les termes landes ou pâturages. Dans la seconde partie du XIX éme siècle l’impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, séjournant de manière récurrente à Biarritz,( où elle fût à l’initiative de la création du Villa Eugénie, devenu hôtel du Palais ) y monta à dos de « mule » en 1859 après quoi un obélisque de granit fut élevé pour commémorer cet évènement. Lire la suite de « La Rhune, Montagne mythique du Pays Basque à découvrir à pied (4 itinéraires) ou par le train à crémaillère. »