SKFK, une nouvelle collection automne/hiver toujours plus éthique après 10 ans d’engagement

J’ai découvert SKFK en juin dernier dans la boutique du centre ville de Bayonne. Je vous racontais alors cette expérience dans l’univers d’une griffe de mode éthique originaire de Bilbao juste ici . J’ai ainsi pu vous expliquer les différentes notions de fibres sélectionnées avec soin ou de matières recyclées.  Alors que nous sommes de plus en plus nombreux à nous poser des questions sur la fast fashion et à entrevoir les enjeux au niveau environnemental, quelques griffes ont déjà pris le virage et SKFK est l’une d’elle.

Pour l’occasion de la sortie de la collection de rentrée automne/hiver j’ai eu la chance de pouvoir échanger avec le PDG Mr Ludovic Quinault.  Ainsi nous avons pu approfondir les questions liées à l’identité de la marque ainsi qu’à son parcours. La transformation a été opérée il y a une 10ène d’années vers une idée durable. Bien évidemment rien n’est plus éthique que le fait de ne pas produire, mais la mode existe et la marque souhaite donc montrer depuis maintenant plus de 10 ans que l’on peut être un acteur de cette économie en faisant les choses biens. De nombreuses griffes ont promis des améliorations à des horizons plus ou moins long terme, or ce qui est important est d’agir maintenant.

Si l’on se replace dans le contexte d’il y a 10 ans, la mode durable n’existait pas et ce concept n’intéressait personne, ou très peu de monde. Les enjeux étaient donc de réinventer une nouvelle façon de produire, en essayant de “contrôler” et “maîtriser” au maximum chacune des étapes de fabrication du produit fini. Quand on sait qu’une dizaine d’étapes sont nécessaires avant le produit fini, il faut alors pouvoir être en mesure de contrôler et connaître l’intégralité des sous traitants ainsi que des intermédiaires. Tout doit être maîtrisé depuis le champ de coton (la source du produit) jusqu’à la dernière étape. C’est ainsi que des labels de qualité ont été créés. Ceux ci permettent alors de certifier une origine.

Prenons par exemple le coton. Chez “SKFK celui ci est certifié pour l’utilisation de l’étiquette coton FAIRTRADE”, un coton biologique non toxique!

“ON RÉCOLTE CE QUE L’ON SÈME. NOUS TRAITONS AVEC RESPECT LES PERSONNES AVEC QUI NOUS TRAVAILLONS ET CRÉONS DE LA VALEUR POUR EUX À CHAQUE MOMENT DU PROCESSUS.”

“À travers la Coalition Chetna (Chetco), SKFK s’engage un an à l’avance à acheter du coton biologique à des petits fermiers des états d’Odisha, du Maharashtra et du Telangana en Inde. Le prix payé est juste, l’implication sur le long terme réduit quant à elle la pression économique sur les 35 000 fermiers. Comme Chetco est composée de plusieurs marques reconnues, la demande est forte. Les conditions favorables amènent de plus en plus de fermiers à convertir leur plantation de coton au modèle biologique, préservant leur santé et la nôtre.”

La mode n’a pas de standard ou d’obligations en ce qui concerne les étiquettes de composition des produits. En effet celles-ci ne sont à ce jour pas lisibles d’un point de vue de la traçabilité ou de la composition. Seuls des labels ou certifications peuvent permettre d’assurer une origine et une éthique. Beaucoup de marques « s’engouffrent » dans le bio ou « l’équitable » mais sans label ou certification il est difficile de pouvoir contrôler réellement une origine.

On peut également évoquer l’importance du recyclage et comment les vêtements sont fabriqués à partir de déchets. Là aussi, des stocks sont rachetés dans des recycleries afin que les produits soient entièrement “déconstruits et reconstruits”. Celui ci sera alors imaginé, pensé, dessiné, réalisé et ainsi de suite de A à Z par SKFK. Les imprimés et couleurs sont ici originaux et font parti du processus de création éthique! Tout est imaginé par la directrice artistique et raconte une histoire, celle du Pays Basque le plus souvent!

Vous aurez donc compris que SKFK cherche à proposer des produits biens faits au bon prix. Tout ça depuis leur siège dans le Pays Basque à Bilbao et c’est aujourd’hui toute l’Europe qui peut bénéficier de leurs créations. Comme quoi tout est possible. Avec beaucoup de travail et de bonne volonté il est possible de faire partie de l’industrie de la mode en produisant de façon éthique. L’importance est aujourd’hui d’informer le consommateur afin que celui puisse prendre conscience de l’implication de la marque dans le processus éthique.

La nouvelle collection, haute en couleur et très design est à découvrir dans la boutique de Bayonne! Une vraie griffe mode avec de vraies valeurs!

robe Iria

Chaque produit dispose de son empreinte carbone

Jupe Anue

Chemise Haitz