Guetaria, s’y promener, s’y régaler et découvrir le célèbre couturier Cristobal balenciaga

Je vous retrouve aujourd’hui pour une petite virée à « Guetaria« . Attention, avant de tout mélanger sachez que « Guetaria » en espagnol et « Getaria » en basque sont prononcés de la même manière « Guétaria ». C’est bien cette petite commune de Guipuscoa située au Pays Basque Espagnol. A ne pas confondre avec sa presque homonyme Guéthary distante de seulement 61km située elle, sur la cote basque du coté français!!
Le – a final a valeur d’article en basque ce pourquoi il apparaît parfois et disparaît dans les noms de localités basques. Par conséquent Guéthary et Getaria seraient des noms équivalents, orthographiés à la française ou à l’espagnole. En basque les deux villes s’appellent « Getaria ».
Voilà donc un petit récapitulatif complet concernant ces localités et ces noms qui peuvent prêter à confusion! Attention de ne pas se retrouver dans la mauvaise Guéthari »a »!

Petite Commune , mais de jolies choses à voir! Devenue célèbre pour avoir abrité un des couturier les plus doué de sa génération son joli port, son centre ville et sa plage en font une coin très sympa à découvrir!
La ville est une petite forteresse en pente. C’est dans la partie basse située au niveau de la mer, que se trouve le port. Très bien entourée par ses voisines Zumaia (dont je vous parlais ici) au Sud Ouest et Zarautz (dont je vous parlais juste ici ) au Sud toute la côte est magnifique. La route qui longe la mer entre Guetaria et Zarautz qui peut se faire à pied est splendide!

Le poisson grillé est une spécialité à déguster sur le port! Et j’ai pour habitude de savourer mon poisson et mes « pimientos de padron » au Mayflower! Je n’ai jamais été déçue, si vous cherchez une adresse!
La plage, arpenter le petit centre ville, déguster du poisson grillé sur le port ou se ballader le long de la côte sinueuse, en voilà un programme plutôt alléchant pour une belle journée ensoleillée! Et pour les amoureux de la mode vous trouverez en centre ville le musée Cristobal Balenciaga d’ou est originaire le couturier!
Un immense et magnifique musée,dont l’ossature architecturale est superbe. Il renferme des trésors sur la vie et les créations de ce couturier de génie!
Le musée propose des expositions différentes et temporaires. les oeuvres d’arts que sont les vêtements créés par le couturier changent donc régulièrement!

J’ai appris énormément de choses sur ce couturier à qui nous devons notamment une certaine émancipation des vêtements féminins et toute l’ingéniosité de ce créateur! Beaucoup de découvertes fascinantes tout le long du parcours!

DSC_0274
Le port de Guetaria
DSC_0275
pimientos de padron
Pimientos de padron
Getaria
La plage de Guetaria avec celle de zarautz en fond!
DSC_0289
DSC_0290
DSC_0288
DSC_0286

Le musée Cristóbal Balenciaga est donc une institution publique qui a pour mission de conserver, analyser et partager l’œuvre du créateur de mode Cristóbal Balenciaga, depuis sa localité natale, Guetaria.

Inauguré en juin 2011, il propose à longueur d’année diverses expositions et une programmation en rapport avec le célèbre couturier et le monde de la mode. Il conserve une des plus importante collection de Balenciaga.

En effet « Sa précision, sa maîtrise de la technique et son perfectionnisme lui vaudront l’admiration de ses collègues et contemporains, comme Christian Dior qui l’appelait « notre maître à tous », ou Hubert de Givenchy qui se référait à lui comme « l’architecte de la Haute Couture » ou encore Coco Chanel, qui disait de lui qu’il était le « seul vrai couturier ».

Mais c’est sa capacité d’innovation, en évolution constante et subtile, sa connaissance des tissus, son sens de la proportion et des volumes, et sa vision et interprétation du corps féminin qui l’ont consacré comme l’un des créateurs les plus influents de tous les temps.

Au fil de son évolution créative, Balenciaga cherche, expérimente, introduit et perfectionne différentes lignes qui altèrent la silhouette féminine prédominante, en s’éloignant des canons culturels du moment et en élevant progressivement le degré d’abstraction. En se centrant sur le dos, en redessinant la taille, en créant des volumes et en simplifiant les coupes.

Ainsi, il introduit la ligne « tonneau » (1947), le look « semi-ajusté » en 1951, les jupes « ballon » en 1953, la tunique en 1955, la robe « sac » en 1957 ou la « baby-doll » en 1958, avançant progressivement vers un minimalisme formel qui caractérisera ses créations de la décennie suivante.

Ses propres mots définissent son travail en tant qu’artiste : « un couturier doit être architecte pour les plans, sculpteur pour la forme, peintre pour la couleur, musicien pour l’harmonie et philosophe pour la mesure ».

Toutes les informations sur le musée sont à retrouver juste ici : https://www.cristobalbalenciagamuseoa.com/fr/

Musée balenciaga espagne
La façade du musée
DSC_0272
musée balenciaga
Balenciaga getaria
DSC_0212
DSC_0208
DSC_0216
DSC_0222
DSC_0219
DSC_0232
DSC_0243
DSC_0236
DSC_0246
DSC_0244
DSC_0247
DSC_0251
DSC_0248
DSC_0257
DSC_0256
Musée balenciaga guetaria
DSC_0258
DSC_0398

Tout est donc réuni pour passer une très belle et enrichissante journée ensoleillée, sur les traces de Cristobal!
Et pour les amoureux de mode, en ce moment à Bayonne au Didam, une très belle exposition fait également honneur à Cristobal Balenciaga. Les expositions sont tout à fait complémentaires et si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre à Guetaria cet été, les collections exposées à Bayonne valent vraiment le coup d’oeil et le temps de s’y arrêter!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s